Merveilleux sansonnets

-
Non classifié(e)
Les étourneaux sansonnets forment des nuées spectaculaires dans le ciel, et imitent des douzaines de bruits. Ils sont toutefois également connus pour provoquer toutes sortes de désagréments.

Merveilleux sansonnets

-
Non classifié(e)
Les étourneaux sansonnets forment des nuées spectaculaires dans le ciel, et imitent des douzaines de bruits. Ils sont toutefois également connus pour provoquer toutes sortes de désagréments.

Attention, ne pas confondre !

Du fait de son aspect, on pourrait confondre l’étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) avec le merle. Il est toutefois un peu plus petit, et a une queue plus courte. En vol, la forme triangulaire de ses ailes est bien reconnaissable. Son plumage d’hiver a des reflets verts et pourpres sur fond noir tacheté de clair. Le plumage nuptial est noir et brille d’un éclat métallique. Chez la femelle, le plumage nuptial garde les petites taches claires, ce qui la distingue du mâle.

Une aptitude remarquable

Même si l’étourneau sansonnet appartient au sous-ordre des oiseaux chanteurs, son chant n’est pas perçu comme tel. Sa voix résonne plutôt comme un bavardage, des chuintements et des sifflements descendants. Mais il dispose d’un don étonnant : il sait reproduire les sons les plus divers. Souvent, il imite le chant d’autres oiseaux, tels que la buse variable ou le loriot d’Europe, ou encore le caquètement des poules et l’aboiement des chiens. On peut même entendre à l’occasion dans les arbres le bruit d’une tondeuse à gazon ou la sonnerie d’un téléphone mobile.

La nuée caractéristique

L’étourneau sansonnet est largement répandu en Europe, et son comportement migratoire varie selon le lieu, de l’oiseau sédentaire au migrateur à courte distance. Les étourneaux sansonnets migrateurs passent généralement l’hiver dans la région méditerranéenne et dans le nord-ouest de l’Afrique. De septembre à octobre, ils se regroupent en gigantesques nuées pour partir ensemble vers leur destination hivernale. Les grandes nuées forment des nuages noirs dansants que l’on peut parfois observer pendant plusieurs minutes. En changeant sans cesse de direction de vol, ces nuées prennent continuellement de nouvelles formes. Cela désoriente les agresseurs éventuels, tels que l’épervier.

Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Retour haut de page