Les conséquences de la chaleur et de la sécheresse

-
Centre nature Thurauen, Flore & faune Suisse
Le temps chaud et sec laisse ses traces, dans les Thurauen comme ailleurs. En plein été déjà, on a presque l’impression d’être en automne lorsque l’on se promène dans le paysage alluvial – feuilles mortes, arbres dégarnis et baies déjà mûres.

Les conséquences de la chaleur et de la sécheresse

-
Centre nature Thurauen, Flore & faune Suisse
Le temps chaud et sec laisse ses traces, dans les Thurauen comme ailleurs. En plein été déjà, on a presque l’impression d’être en automne lorsque l’on se promène dans le paysage alluvial – feuilles mortes, arbres dégarnis et baies déjà mûres.
La Thur le 14/8/2022 avec un faible débit de 4 m3/s.

Les statistiques confirment l’été caniculaire

Le mois de juin se plaçait deuxième et le mois de juillet quatrième parmi les mois les plus chauds depuis le début des enregistrements en 1864. Le nombre d’heures d’ensoleillement également est nettement supérieur, et la quantité des précipitations inférieure à la norme. Au centre nature, nous relevons hebdomadairement le niveau de la nappe phréatique sur le sentier de découverte. Là encore, nous pouvons confirmer  que nous avons mesuré ce mois de juin le niveau le plus bas de la nappe phréatique depuis 2012.

Évolution du niveau de la nappe phréatique sur le sentier de découverte du centre nature Thurauen

Qui pense que ces observations ne sont qu’un pur hasard fait erreur. Cela fait des dizaines d’années déjà que les scientifiques nous mettent en garde contre les conséquences de la crise du climat provoquée par l’homme.Avec un réchauffement mondial actuel de 1,2 °C par rapport à l’ère préindustrielle, les conséquences se font clairement sentir en Suisse aussi. Le nombre des journées de canicule a fortement augmenté – on enregistre tout à la fois une plus grande fréquence des périodes de sécheresse et des précipitations fortes.  

Nombre de jours de canicule (température maximale de 30 °C ou plus) (Source : Office fédéral de l’environnement OFEV)

La flore et la faune souffrent

La chaleur et la sécheresse n’affectent pas seulement les hommes, avec des troubles de la santé, des décès dus à la chaleur, des problèmes d’irrigation et la menace des incendies de forêt. Les plantes et les animaux également en souffrent. Tandis que les incendies de forêt détruisent des écosystèmes entiers, des poissons meurent par manque d’oxygène. Cette mortalité des poissons peut actuellement aussi être observée à l’occasion dans la Thur et le Rhin. La fonction de protection climatique des plantes, qui peuvent lier le dioxyde de carbone à effet de serre, est également perturbée par la chaleur.  Lorsqu’il fait plus chaud, les plantes libèrent davantage d’eau par les pores des feuilles, et l’évaporation augmente. En cas de sécheresse, en revanche, ces pores se ferment pour économiser l’eau, et le dioxyde de carbone, un élément nécessaire pour la photosynthèse essentielle, n’est plus capté. Les plantes peuvent réagir à cette situation en perdant des feuilles ou en amorçant prématurément la coloration automnale et la chute des feuilles.

Impressions tout à fait automnales dans les Thurauen en plein été ! (Photo prise début août 2022)

Des idées motivantes pour la protection du climat

Il y a une foule d’idées et d’options pour contrer ces conséquences du changement climatique, de même que pour en combattre les causes. Certaines d’entre elles proviennent également des visiteurs et visiteuses du centre nature Thurauen. Au cours de leur visite, ils ont noté sur une fiche leur contribution personnelle à la protection du climat et de l’environnement. Le centre nature accroche ensuite ces fiches dans la partie de notre nouvelle exposition consacrée à l’importance des écosystèmes intacts pour l’homme, en les renouvelant régulièrement au fil du temps : parler avec d’autres personnes de problèmes environnementaux, devenir végétarien·ne, demander des transports publics gratuits ou bricoler une maison pour abeilles – les idées sont nombreuses, et il n’est pas question d’abandonner la partie, car il s’agit de notre habitat tout comme de celui de bien d’autres êtres vivants. 

La protection de l’environnement tient à cœur aux visiteurs et visiteuses du centre nature Thurauen. Ils ont beaucoup d’idées de ce qu’ils peuvent contribuer personnellement, et les notent sur des fiches de couleur qui sont ensuite accrochées.
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Retour haut de page