Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sans mousse, rien ne va plus

-
Centre nature thurauen
Bien que les couleurs s’estompent lentement, le vert est présent un peu partout, grâce à la mousse, surtout, qui envahit les milieux pionniers et foisonne sur les pierres et les arbres. Mais la mousse n’apporte pas seulement de la couleur aux zones alluviales de la Thur, elle est aussi une plante aux multiples talents.

Sans mousse, rien ne va plus

-
Centre nature thurauen
Bien que les couleurs s’estompent lentement, le vert est présent un peu partout, grâce à la mousse, surtout, qui envahit les milieux pionniers et foisonne sur les pierres et les arbres. Mais la mousse n’apporte pas seulement de la couleur aux zones alluviales de la Thur, elle est aussi une plante aux multiples talents.

Il n’y a pas qu’ «une seule mousse»

Sous nos latitudes, la mousse passe presque inaperçue. Ce groupe de plantes toujours vertes pousse sur les pierres ou les écorces d’arbres et préfère les endroits humides. Pourtant, en y regardant de plus près, on découvre de magnifiques structures qui ne pourraient pas être plus variées. Plus de 1000 espèces de mousses sont connues en Suisse. Certaines sont en forme d’étoiles, d’autres ressemblent à des coraux et d’autres encore forment des treillis passionnants qui sont entremêlés.

Des stratégies de reproduction fascinantes

Les mousses possèdent des modes de reproduction très particuliers : contrairement à d’autres plantes, elles ne se multiplient pas par des graines, mais, comme les champignons, par des cellules microscopiques, des spores, qui sont transportées par le vent. Les capsules contenant les spores prennent alors des formes magnifiques.

Importance écologique des mousses

Les mousses ne se contentent pas d’être belles et fascinantes ! Dans les « tapis de mousse », différents animaux trouvent abri et protection contre les prédateurs ou y puisent de la nourriture. Ce sont surtout les petits animaux, dont dépendent les plus grands, qui en profitent. Mais nous aussi, les humains, tirons un grand profit des mousses. Celles-ci peuvent en effet filtrer la poussière, absorber les substances nutritives de l’air pour les transporter ensuite dans un écosystème. L’absorption d’eau provenant de l’air permet également de réguler le microclimat et de maintenir l’humidité du sol. Et de surcroît, qui n’aime pas se coucher sur un épais tapis de mousse moelleux ?

Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Retour en haut