Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Observations de la nature dans les zones alluviales de la Thur

-
Centre nature thurauen, Flore et faune suisse, Service de rangers
Le mois de mai le loriot nous gratifie de son chant, les sonneurs à ventre jaune sortent des mares et les papillons, les abeilles sauvages et Cie s’activent à nouveau sous le soleil. Les zones alluviales de la Thur offrent de nombreuses possibilités sensationnelles d’observation de la nature. Aujourd’hui, nous vous indiquons à quel endroit exactement !

Observations de la nature dans les zones alluviales de la Thur

-
Centre nature thurauen, Flore et faune suisse, Service de rangers
Le mois de mai le loriot nous gratifie de son chant, les sonneurs à ventre jaune sortent des mares et les papillons, les abeilles sauvages et Cie s’activent à nouveau sous le soleil. Les zones alluviales de la Thur offrent de nombreuses possibilités sensationnelles d’observation de la nature. Aujourd’hui, nous vous indiquons à quel endroit exactement !

Observation des oiseaux dans les zones alluviales de la Thur

En se promenant maintenant dans les prairies de la Thur, les yeux ouverts et les oreilles attentives, on fait des découvertes : des martins-pêcheurs passant à toute vitesse à proximité de l’eau, des pics tambourinant sur les arbres et des hirondelles rustiques ou des hirondelles de fenêtre tournant au-dessus de l’eau. Des points d’observation camouflés ou surélevés localement, appelés « hides », dans les zones alluviales de la Thur permettent également d’observer en silence des oiseaux timides comme le loriot ou le combattant, une espèce proche du pluvier.

Il y a également beaucoup à voir depuis le hide de Schöni, car on a vue sur une prairie humide.

Debout sur le bunker, on a une vue imprenable sur le Rhin et la Thur. Nos rangers y ont récemment découvert un héron nocturne. La tour actuellement démontée, qui permet de voir le banc de gravier, sera prochainement remplacée par une structure provisoire et une nouvelle tour devrait, l’an prochain, permettre une meilleure observation des oiseaux.

Observation de la forêt et de l’eau dans les zones alluviales de la Thur

La forêt est aussi très vivante : blaireau, castor, chevreuil, renard, hermine etc. sont actifs. La réserve forestière naturelle permet d’observer un bon nombre de ces animaux. La plate-forme actuellement fermée sera bientôt remplacée. La passerelle de la réserve forestière naturelle reste malheureusement fermée pendant toute la saison, elle ne sera rénovée que l’année prochaine. Néanmoins, les sentiers qui entourent ces passerelles offrent un magnifique panorama sur la nature. Les différents points d’eau des zones alluviales de la Thur, comme les mares, les ruisseaux et les étangs sont des lieux particuliers, car on y trouve des amphibiens, comme le sonneur à ventre jaune, une espèce menacée d’extinction. Mais on y trouve aussi des couleuvres à collier qui se prélassent également à proximité de l’eau et, bien sûr, des castors qui, comme on le devine facilement à leurs traces, habitent le Mäderbach.

Nos rangers viennent de patcher la plateforme castor.
La houndsbane pyramidale apparaît dans les prés comme une forte touche de couleur.

Quelques conseils pour observer la nature

  • Si l’on examine les plantes à la loupe, elles révèlent un merveilleux aperçu du monde fascinant des plantes.
  • Se déplacer doucement en se camouflant: les sons forts et les couleurs vives peuvent effrayer les animaux.
  • Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt : c’est tôt le matin et au crépuscule que l’on fait les meilleures observations.
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Retour en haut