Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

De nouveaux petits plans d´eau pour le sonneur à ventre jaune

-
Centre nature thurauen, Flore et faune suisse
Des mares ont été créées en plusieurs endroits dans les zones alluviales de la Thur. Ce qui semble encore dépouillé et mort devrait bientôt prendre vie durant la saison 2023. Cette mesure en faveur de la biodiversité est réalisée notamment au profit du crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) – une espèce menacée d’extinction.

De nouveaux petits plans d´eau pour le sonneur à ventre jaune

-
Centre nature thurauen, Flore et faune suisse
Des mares ont été créées en plusieurs endroits dans les zones alluviales de la Thur. Ce qui semble encore dépouillé et mort devrait bientôt prendre vie durant la saison 2023. Cette mesure en faveur de la biodiversité est réalisée notamment au profit du crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) – une espèce menacée d’extinction.
Des mares ont été créées en plusieurs endroits dans les zones alluviales de la Thur. Ce qui semble encore dépouillé et mort devrait bientôt prendre vie durant la saison 2023. Cette mesure en faveur de la biodiversité est réalisée notamment au profit du crapaud sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) – une espèce menacée d’extinction.
Pour comparer, voici une mare créée les années précédentes où l’on observe, régulièrement pendant la saison, des sonneurs à ventre jaune.

Mesures en faveur de la biodiversité dans la Thur

Dans les zones alluviales de la Thur, on a creusé à différents endroits et éclairci quelque peu la forêt. Ainsi, des mares ensoleillées sont créés de manière efficace. Se trouvant sur une pente, elles se remplissent doucement grâce à l’écoulement de l’eau. Les mares constituent un habitat idéal pour le sonneur à ventre jaune et nous espérons les voir habitées au printemps par les amphibiens menacés.

Ton sur ton, le sonneur à ventre jaune s’intègre dans son habitat… avant de montrer son ventre tacheté d’orange.

Le sonneur à ventre jaune – une beauté menacée

Le sonneur à ventre jaune aime les mares et les flaques chaudes et peu profondes. La température de l’eau peut atteindre 36°C et causer un assèchement des mares réduisant ainsi la présence de poissons. En tant qu’amphibiens, les sonneurs à ventre jaune vivent à la fois dans l’eau et sur terre. D’avril à septembre, on les trouve souvent « flottants » ou « suspendus » dans l’eau. Bien camouflés, les sonneurs à ventre jaune sont à peine repérables dans les mares. D’un brun boueux, ils se fondent dans leur habitat. La plupart des animaux passent leur temps, en fait, cachés sur la terre ferme. En cas de danger, le sonneur à ventre jaune fait honneur à son nom. Pour inspirer la peur, il montre son ventre tacheté d’orange.

Les modifications de nombreux cours d’eau entrainent une forte réduction des mares et des flaques. Le sonneur à ventre jaune est devenu ainsi une espèce menacée d’extinction. Sa population a énormément diminué ces dernières années.

Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Mon don pour la protection du paysage alluvial et l’éducation à l’environnement​
Montant individuel CHF
Retour en haut